Les actualités

Aménagement de grenier

Si vous disposez d'un grenier, vous pouvez créer un espace habitable supplémentaire en réalisant des travaux d'aménagement des combles. Salle de jeux, chambre d'amis, suite parentale, bureau : les idées ne manquent pas pour profiter de cet espace bien utile et ajouter une plus-value à votre maison.

Faisabilité du projet d'aménagement de grenier

Si vous voulez réaliser des travaux d'aménagement dans un grenier, il est important de bien préparer votre projet.

Avant de vous lancer dans la transformation d'un grenier en pièce d'habitation, il est primordial de connaître tout d'abord la faisabilité du projet en prenant en compte plusieurs facteurs, à savoir :

  • L'état de la toiture et la solidité de la charpente : elles doivent être toutes deux en bon état. Si ce n'est pas le cas, des travaux de réfection s'imposent.
  • La solidité du plancher : celui-ci doit pouvoir assurer la sécurité des occupants et supporter mobilier et équipement divers.
  • Effectuer un état des lieux de la zone du grenier à aménager : définir l'espace disponible qui servira pour la création d'une ou plusieurs pièces(s) habitable(s).
  • Se renseigner sur la réglementation en matière d'extension d'une surface habitable. Des démarches administratives doivent être effectuées, notamment en informant la mairie de votre commune. Vous disposez soit d'un formulaire de déclaration de travaux pour une surface inférieure à 20 m², soit d'un permis de construire pour une superficie égale ou supérieure à 20 m². Le mieux est de consulter le POS (Plan d'Occupation des Sols) de la commune, afin de connaître les limites de propriétés et les distances à respecter en matière d'implantation de lucarnes ou de fenêtres vis-à-vis du voisinage.

Bon à savoir : il est possible d'obtenir une aide de l'État lorsqu'on désire effectuer un aménagement de grenier. Il peut s'agit d'un prêt à l'amélioration de l'habitat, d'un écoprêt à taux zéro ou encore de l'écosubvention. D'autre part, des avantages fiscaux peuvent être consentis lors de la réalisation de travaux d'aménagement. Pour en connaître les conditions d'octroi, vous pouvez vous renseigner auprès de l'administration fiscale.

Aménagement d'un grenier : choix de l'isolation

Dans le cas d'un aménagement de grenier en pièce d'habitation, il faut prévoir des travaux d'isolation si celle-ci n'est pas déjà posée.

Les critères de l'isolant à prendre en compte sont : ses performances thermiques, ses performances phoniques, sa qualité environnementale, son niveau d'inflammabilité, sa durabilité, son caractère allergène éventuel et son prix.

Les différents isolants pour ce type d'aménagement sont les suivants :

  • La laine minérale : elle présente un bon rapport qualité-prix (environ 15 €/m²). Ce type de produit possède une excellente isolation thermique.
  • La laine naturelle : cet isolant est beaucoup plus cher que la laine minérale (environ 30 à 40 €/m²). Elle est composée de matières comme : le lin, la laine de mouton, la plume de canard, le chanvre et le coton.
  • La fibre de bois : un matériau naturel et recyclable. Elle peut être associée à un autre isolant. Très performante et résistante à long terme, elle est relativement onéreuse (de 30 à 40 €/m²).
  • La perlite : c'est un excellent isolant thermique, constitué de billes de roche. Ce matériau est assez lourd et son prix est plutôt élevé (environ 20 €/100 litres, ce qui peut représenter un coût de 35 €/m² de surface isolée pour une épaisseur de perlite de 30 cm).
  • Le liège : un matériau léger, qui isole parfaitement. En dalles ou en plaques, il constitue une belle décoration murale. Cette matière naturelle et écologique a toutefois un coût très élevé. Il faut en effet compter environ 80 €/m².
  • L'isolant synthétique : sa qualité d'isolation thermique est honorable. Il a une durée de vie moins élevée comparativement aux autres isolants. Son prix est assez faible (environ 10 €/m²). L'isolant synthétique est présenté sous forme de plaques composées de matériau comme : le polystyrène extrudé, le polystyrène expansé et le polyuréthane.
  • La laine de verre : un isolant composite peu cher (entre 5 et 10 €/m²), mais qui a tendance à se compacter avec le temps. D'autre part, on lui reproche une certaine nocivité pour la santé du fait des risques de rejet de particules et de poussières.

Bon à savoir : pour le choix du matériau d'isolation, n'hésitez pas à demander conseil à un professionnel.

Aménagement grenier : équipement supplémentaire

Pour l'aménagement d'un grenier, il faut prévoir bien évidemment un escalier permettant d'accéder aux combles ainsi que des travaux d'installation. Il peut s'agir :

D'un réseau sanitaire si vous désirez y créer des pièces d'eau telles que toilettes, salle de bains, salle de douche ou simple cabinet de toilette. Cela implique quelques travaux de plomberie, à savoir :
- Canalisation pour l'évacuation des eaux usées ;
- Tuyau d'alimentation en eau ;
- Installation d'un chauffe-bain pour la distribution d'eau chaude;
- D'un réseau électrique : avant toute installation, évaluez vos besoins en alimentation électrique. Il sera nécessaire de poser prises, interrupteurs, connecteurs d'alimentation d'éclairage, pourquoi pas des prises spécifiques à l'informatique, etc. Dans certains cas, il faut prévoir un tableau électrique supplémentaire de 30 ma avec coupe-circuit;
- D'un chauffage : des convecteurs électriques sont les mieux adaptés à l'aménagement d'un grenier, de type radiateur à inertie à corps de chauffe ou à fluide caloporteur. Si l'on possède un chauffage central au gaz, il est possible d'ajouter au grenier aménagé un ou deux radiateurs en prolongement de l'installation déjà existante;
- De cloisons : souvent en placoplâtre, elles doivent être posées sur une ossature métallique ou bois servant de support. Des cloisons suffisamment épaisses sont vivement recommandées pour permettre le passage des gaines électriques. C'est pourquoi un système de doublage placo est une bonne solution;
- De murs et plafond en placoplâtre à poser sur l'isolant;
- De portes : munies d'un encadrement, elles sont généralement à installer aux endroits les plus accessibles, mais aussi les plus passagers;
- D'ouvrants : pour un maximum de luminosité, les pièces à vivre doivent être équipées d'au moins un ouvrant, comme des lucarnes. Celles-ci peuvent être par exemple pourvues de : stores occultants, rideaux, stores vénitiens à lamelles, stores extérieurs anti-chaleur, moustiquaires et volets roulants;
- Si la pose de fenêtre de toit ou de lucarne n'est pas autorisée pour des raisons réglementaires, vous avez la possibilité de faire poser un puits de lumière dans vos combles aménagés.

Bon à savoir : avant de choisir votre revêtement de sol et de murs à poser dans une pièce aménagée au grenier, tenez bien compte de vos possibilités budgétaires. Selon le type de matériau utilisé, les dépenses peuvent s'avérer conséquentes. Il en est de même pour le choix des sanitaires.

Actualités
Trouvez votre artisan constructeur
Carte
Suivez nous sur Facebook
Nos partenaires