Les actualités

Comepos : quand les constructeurs expérimentent pour construire plus performant demain

Afin de trouver des solutions pertinentes et, surtout, facilement duplicables à grande échelle, pour développer la maison à énergie positive en France, une grande expérimentation a été lancée en France. Baptisée Comepos, elle consiste à construire des maisons exemplaires sur le plan énergétique qui seront habitées et dont les performances seront étudiées à la loupe et comparées afin de définir un concept commun vertueux qui servira, notamment, à poser les bases de la future réglementation thermique de 2020. Zoom sur ce programme inédit auquel participent non seulement des constructeurs et des industriels mais aussi, grande première, des scientifiques.

L'entrée en vigueur de la RT 2012 a été compliquée à gérer sur le terrain pour les différents acteurs concernés et cela a servi de leçon. Imposant aux constructeurs des exigences beaucoup plus grandes que la RT 2005 à laquelle elle a succédé, elle a notamment engendré des surcoûts - de l'ordre de 8 à 15% - qui, faute de pouvoir être absorbés, ont été répercutés sur les particuliers.

Alors que la RT 2020 se profile à l'horizon, les professionnels ont donc décidé d'agir autrement, de mieux anticiper les choses. Dès 2013, un projet inédit par son ampleur et par la diversité des acteurs impliqués - non seulement des constructeurs et des industriels mais aussi, grande première, des scientifiques* - a donc été lancé.

Comepos, "faire de l'expérimental habité"

Parrainé par l'ADEME, Comepos - c'est son nom - vise à développer la maison à énergie positive en France. Mais pas n'importe quelle maison positive. Une maison à énergie positive "tous usages", comprenez une habitation qui produit plus d'énergie qu'elle n'en consomme certes, mais surtout, et c'est là tout l'enjeu du projet Comepos, dans laquelle toutes les dépenses d'énergie, y compris celles engendrées par les usages ménagers, sont maîtrisées ou compensées. Le tout sans perdre de vue la question du confort.

25 maisons observées simultanément pendant plusieurs mois

Comment ? Tout simplement en construisant de vraies maisons dans lesquelles de vraies familles vivront et où seront expérimentées de nouvelles solutions, notamment des équipements innovants utilisant les énergies renouvelables. Placées sous monitoring et équipées de capteurs, les habitations seront simultanément observées à la loupe pendant plusieurs mois. Le but : récolter un maximum de données, les analyser, les comparer et en faire ressortir les plus pertinentes, celles qui permettront de définir un concept commun vertueux duplicable à grande échelle. Un travail collectif ancré dans le réel qui servira également à poser les bases du référentiel de la future réglementation thermique 2020. Elle correspondra ainsi mieux - c'est en tout cas le souhait des acteurs impliqués dans Comepos - aux réalités auxquelles sont confrontés les constructeurs et aux besoins des particuliers.
D'ici fin 2018, vingt-cinq maisons individuelles devraient ainsi être construites sur tout le territoire. Certaines ont d'ailleurs déjà vues le jour. Des maisons différentes sur la forme mais pas sur le fond puisqu'elles visent toutes l'excellence énergétique.

*En plus des constructeurs, parmi lesquels on compte neuf adhérents du syndicat Les Constructeurs-Aménageurs-FFB (LCA-FFB), des scientifiques du CEA, du CNRS, d'ARMINES et du CSTB et un consortium d'industriels tels qu'Atlantic, Delta Dore, Velux ou Saint-Gobain sont impliqués dans le projet Comepos.

Actualités
Trouvez votre artisan constructeur
Carte
Suivez nous sur Facebook
Nos partenaires