Lexique de la construction

Lettre D

Dalle :
Surface horizontale en béton reposant sur la structure d'une construction. La dalle flottante est une dalle désolidarisée de son support (plancher). Les dalles sur plots sont des dallettes de petites dimensions posées sur plots et permettant d'assurer la protection de l'étanchéité des terrasses accessibles.
DDTM :
Direction Départementale du Territoire et de la Mer. Cet organisme est chargé de vérifier la bonne utilisation des règles d'urbanisme. Des consultations sont ouvertes au public.
Déboursé :
Ensemble des coûts de fournitures et de main d'œuvre qui composent le prix de revient brut d'un ouvrage, hors frais fixes et bénéfice ; on dit parfois déboursé-sec pour déboursé-net.
Décapage :
Enlèvement de tous les corps étrangers présents à la surface de l’acier avant l’application du revêtement protecteur.
Déclaration d'achèvement des travaux :
Déclaration signée du constructeur qui doit être adressée à la Mairie dans un délai de 30 jours à partir de l'achèvement des travaux.
Déclaration d’ouverture de chantier :
Tous les travaux de construction ou de rénovation d’un bâtiment soumis à l’obtention d’un Permis de Construire doivent faire l’objet d’une déclaration d’ouverture de chantier par le bénéficiaire du Permis de Construire. Cette déclaration doit être faite auprès du Maire de la commune où sont entrepris les travaux.
Décrochement :
Différence d'alignement en plan ou en hauteur, dans une surface ou dans une moulure. Syn. retour.
Défaut :
Toute imperfection que présentent les bois. Les principaux défauts sont la cadranure, la gélivure, les gerces, la roulure; viennent ensuite les nœuds, le flache, l'aubier.
Demi-ferme :
Élément de charpente qui s'emploie dans les combles en appentis, car ces combles n'ont qu'une seule pente, et dans les croupes, quand la panne basse a une trop grande portée. Dans ce dernier cas, la demi-ferme de croupe s'assemble contre la ferme qui lui fait face, et lui transmet une partie de la charge supportée.
Dépose :
En étaiement, enlèvement des étais à la fin des travaux de reprise en sous-œuvre.
Descente :
Canalisation de section circulaire, ou parfois carrée, verticale ou en forte pente, par laquelle on "descend" jusqu'au niveau du sol les eaux pluviales recueillies par les chéneaux et gouttières.
Désordre :
Concernant l'enveloppe du bâtiment, ce terme désigne les dégradations dont souffre une composante, en raison d'une mauvaise conception ou d'une mise en œuvre déficiente.
Dévoiement :
Changement de direction d'un conduit.
Devis descriptif :
Document donnant les caractéristiques détaillées d'un ouvrage à construire (mode d'exécution des travaux, matériaux utilisés, description technique des équipements...)
Disjoncteur :
Interrupteur de sécurité qui coupe le circuit électrique en cas de surtension.
Domotique :
Installations permettant la commande automatique ou à distance de certains équipements (chauffage, alarme...)
Dormant :
Cadre fixe d'une baie destiné à recevoir une porte ou une fenêtre.
Doublage :
Paroi ou cloison construite contre un mur ou à quelques centimètres d'un mur, soit pour le consolider, soit pour en améliorer les performances, soit pour le revêtir. A l'intérieur, une cloison de doublage sert à constituer un espace d'air ou à protéger un isolant thermique, tout en composant un parement rigide et plan. À l'extérieur, le mur de doublage désigne souvent une contre-paroi d'habillage, en général en briques perforées, liée à la maçonnerie porteuse par des pattes scellées. Une paroi de doublage extérieur en éléments non maçonnés, fixés mécaniquement, est un bardage. Une fenêtre de doublage, ou double fenêtre, peut être mise en place pour améliorer les performances acoustiques et / ou thermiques d'une fenêtre existante.
Drain :
Conduit souterrain permettant de capter et d'évacuer les eaux souterraines.
DTU :
Documents Techniques Unifiés. Document qui réunit l'ensemble des "Règles de l'art" et techniques de construction dont le bien-fondé est confirmé par l'expérience, pour chaque type d'ouvrage du bâtiment : par exemple, installations de gaz, pose des parquets, exécution des enduits, etc. Il y a actuellement une centaine de DTU. À chaque DTU correspond une norme NF. Les D.T.U., rédigés en coopération avec les intervenants, et publiés par le C.S.T.B., sont en France la référence technique indiscutée dans tout règlement de litiges de conception ou de mise en œuvre portant sur les ouvrages concernés. Le non-respect des prescriptions des DTU constitue, pour les assureurs, un motif suffisant pour faire jouer les clauses d'exclusion de garantie. Certains DTU particuliers sont dits Règles de calcul : ils regroupent un ensemble de règles techniques de conception et de calcul des ouvrages (fondations, charpentes, construction métallique, béton, cheminées, sécurité des ouvrages aux risques sismiques, aux surcharges de neige et de vent, et calculs thermiques).

Actualités
Trouvez votre artisan constructeur
Carte
Suivez nous sur Facebook
Nos partenaires