Lexique de la construction

Lettre P

Pan :
Se dit de la partie d’un tout.
Paillasse :
Surface en bois, béton, carreaux de plâtre...servant de plan de travail ou de support d'encastrement (éviers, vasques, baignoires ...). Elle peut être revêtue d'un matériau de finition (faïence, carrelages ...).
Panneau :
Plusieurs planches de bois mince jointes. Ils sont de plusieurs types :
  • Les panneaux de contreplaqué
  • Les panneaux de particules
  • Les panneaux de lamelles minces orientées (OSB)
  • Les panneaux de fibres
  • Les panneaux lattés
  • Les panneaux lamellés-collés
  • Les panneaux de laine de bois et ciment "fibragglo"
  • Les panneaux bakélisés
  • Les panneaux à base de bricks d'emballage
Pannetonage :
Fixation des tuiles mécaniques par le dessous, à l'aide de fil de métal galvanisé; cette technique est utilisée surtout pour des versants de toits exposés à des vents violents.
Parasismique :
Qualifie la conception architecturale adaptée au risque d'ébranlement par les séismes (secousses telluriques dites tremblement de terre). Cette conception fait l'objet d’une réglementation harmonisée au niveau européen, avec l’EUROCODE 8. L'application de ces règles s'impose, à des degrés divers et selon les types de bâtiments, dans les régions à risques, qui sont classées en 5 zones (depuis 1985).
Pare-flamme :
Qualifie un composant qui, soumis à des conditions d'incendie normalisées, satisfait aux critères de résistance mécanique, d'étanchéité à la flamme et d'absence d'émission de gaz inflammables. Un élément pare-flamme diffère d'un coupe-feu en ce que ce dernier garantit, en plus, une protection thermique. Le classement pare-flamme d'un composant est exprimé en degrés qui correspondent à des durées de résistance étagées entre 15 minutes et 6 h.
Parement :
Matériau de surface assurant la finition d'une paroi (plaquettes de brique, pierre…)
Pare-pluie :
Membrane imperméable (feutre asphalté, papier armé bitumé, polyéthylène micro-perforé ...) disposée sous un matériau de couverture ou sous un bardage pour conforter son étanchéité aux intempéries ; il ne doit pas faire obstacle à la diffusion de la vapeur d'eau. Dans le cas des maisons à ossature bois, la mise en place d'un pare-pluie en lés horizontaux à recouvrement peut faire partie de la peau externe des façades, sous leur parement.
Pare-soleil :
Ensemble de lames montées sur un châssis horizontal disposé en saillie sur une façade, au-dessus des baies, pour créer des zones d'ombre et réduire l'insolation des locaux. Syn.: brise-soleil.
Pare-vapeur :
Feuille ou membrane étanche à la vapeur d'eau : film de PVC, polyéthylène, polyester, papier-plomb, papier goudronné, feuille d'aluminium, etc. Les pare-vapeur ont pour rôle d'empêcher ou d'entraver le cheminement de la vapeur d'eau à travers les parois. Dans une isolation thermique, il importe de toujours disposer les écrans pare-vapeur du côté chaud de l'isolant, c'est-à-dire vers l'intérieur des locaux, pour éviter le risque de condensation de la vapeur dans l'épaisseur de l'isolant.
Parpaings :
Blocs parallélépipédiques en béton, existent en plusieurs épaisseurs, utilisés pour la construction des murs porteurs ou de cloisons de distribution.
Parquet :
Revêtement de sol en lames ou en plaquettes de bois composant le parement d'un plancher (à l'origine, le parquet désignait un enclos fermé par une clôture en planches). Les principaux types de parquets et leurs dispositions sont :
  • Les parquets massifs, ou parquets à lames.
  • Les parquets mosaïques.
  • Les parquets en panneaux préfabriqués contrecollés.
  • Les parquets densifiés.
Passage :
Largeur d'emmarchement d'un escalier, déterminée par le nombre d'usagers qui peuvent s'y croiser. Cote de passage, distance horizontale comprise entre les deux faces intérieures d'une huisserie de porte.
Patio :
Cour intérieure, encadrée par du bâti.
Pavés de verre :
Briques de verre translucides dont l'assemblage assure un passage de lumière sans permettre une vue directe.
Pavillon :
  • Petit bâtiment isolé.
  • Partie de bâtiment formant saillie à l'extérieur d'un ensemble.
  • Bandeau de tôle ou de bois, plus ou moins ouvragé, rapporté sous le linteau d'une baie, pour masquer et protéger l'enroulement d'un store ou d'une jalousie. Le toit ou le comble en pavillon sont ceux qui, de plan rectangulaire, comportent une croupe à chaque extrémité.
Pergola :
Structure composée de poteaux et de petites poutrelles à claire - voie généralement destinée à recevoir des plantes grimpantes.
Perméabilité :
  • matériaux : aptitude d'un corps à se laisser pénétrer et traverser par l'air, par la vapeur d'eau ou par l'eau à l'état liquide (s'applique aussi à d'autres phénomènes : perméabilité aux ondes sonores, perméabilité magnétique). L'imperméabilisation a pour objet de réduire la perméabilité à l'eau.
  • menuiserie : la perméabilité à l'air des menuiseries extérieures mesure la quantité d'air que peuvent laisser passer leurs feuillures, lorsque la pression extérieure (vent) est supérieure à la pression à l'intérieur des locaux ; elle doit être aussi réduite que possible.
Permis de construire :
Autorisation obligatoire pour construire, effectuer une extension ou une rénovation. La demande de permis de construire est déposée à la mairie du lieu de la construction. Elle est constituée du projet architectural et des pièces administratives nécessaires. Le délai d'instruction est généralement de 2 mois. Le délai peut être plus long selon les services consultés, dans ce cas le délai est précisé par l'administration.
Phréatique :
La nappe phréatique est la nappe d'eau souterraine dont il est nécessaire de connaître l'existence et le niveau haut lors de la conception de constructions en sous-sol.
Pieu :
Pièce de bois enfoncée dans le sol par sa pointe, pour former un support.
Pieuvre :
Ensemble de fils électriques partant du centre d'une dalle et qui rayonnent vers les interrupteurs.... Ce dispositif est noyé dans le béton de la dalle.
Pignon :
Partie triangulaire qui clôt l'extrémité d'un combien à deux pentes.
Pilotage :
  • Ouvrage de pilotis.
  • Fonction assumée par une entreprise pilote, dont le rôle consiste à coordonner les études d'avant-projet (l'un ouvrage, puis à planifier l'intervention des divers corps d'état sur le chantier : " l'entreprise assurant le pilotage est la seule responsable devant le maître d'œuvre et le maître d'ouvrage, tant en ce qui concerne la qualité des prestations qu'en ce qui concerne la date d'achèvement de l'ouvrage ".
Plafond :
  • Surface plane et généralement horizontale qui, dans une construction, forme la partie supérieure d'un lieu couvert.
  • Plafond à la française, plafond composé de solives apparentes, généralement en Chêne de section carrée ou rectangulaire, et régulièrement espacées d'une distance égale à l'épaisseur. Ces solives peuvent être peintes et/ou moulurées.
  • Plafond à caisson, voir caisson.
  • Plafond rampant, plafond construit sous un escalier.
Plan de masse :
Plan présentant les limites du terrain et son orientation, l'implantation de la construction par rapport aux limites du terrain, le tracé des voies de dessertes et les raccordements. Le plan de masse fait figurer le plan des toitures de la construction.
Plan de situation :
Plan permettant de situer le terrain concerné par rapport à la commune dans lequel il s'inscrit.
Plan d'occupation des sols (P.O.S) :
Document fixant les règles générales et les servitudes d'utilisation des sols d'une commune. Pour chaque zone définie le P.O.S. fixe le Coefficient d'occupation des sols (C.O.S.) qui détermine la densité des constructions autorisée jusqu’en 2014 (suppression du COS).
Plancher :
Paroi horizontale composant le sol d'un étage
Polyane :
Ce nom désigne souvent de façon générique, sur chantier, les films plastiques (surtout polyéthylène) utilisés comme bâches et protections diverses, ou comme pare-vapeur ou barrières d'étanchéité.
Pont phonique :
Transmission parasite du son résultant, par exemple, d'un passage de tuyaux dans un mur ou dans un plancher, ou de la présence d'un aérateur.
Pont thermique :
Zone ponctuelle ou linéaire qui, dans l'enveloppe d'un bâtiment, présente une moindre résistance thermique, du fait du phénomène de convergence / divergence des flux (concentration vers les points de faible résistance). Les ponts thermiques réduisent l'efficacité d'une isolation. Les plus fréquents sont les abouts de planchers et de murs, les jonctions de parois en général, les ossatures et chaînages de béton, coffres de volets roulants, huisseries de baies (surtout métalliques); on peut les détecter par spectrographie des parois extérieures.
Porche :
  • Lieu couvert placé en avant de la porte d'entrée d'un édifice.
  • Comble élevé au-dessus d'un portail ménagé dans un mur de clôture.
Porteur :
Qualifie un élément de charpente (poteau, poutre, etc.) qui, par son emplacement, son équarrissages ou sa structure, fournit un appui stable et supporte une partie de la construction.
Poutraison :
Ensemble des poutres assemblées qui composent l'ossature porteuse horizontale d'un plancher. Assemblage des poutres d'une charpente (on dit parfois poutrage).
Poutre :
  • Élément de structure, en principe horizontal, recevant des charges verticales.
  • Pièce de bois massif de fort équarrissage et aux dimensions hors commerce, ou assemblage de pièces selon diverses techniques (triangulée, à âme pleine, lamellé-collé), destinés à franchir de grandes portées et à supporter des charges diverses en leur fournissant un appui dégagé du sol : " une poutre peut être à inertie constante ou variable, sur deux appuis, continue ou sous-tendue ".
  • Poutre maîtresse, poutre principale (d'un solivage par exemple).
Préservation des bois :
Terme utilisé en France pour qualifier les produits et les procédés visant à protéger le bois contre les agents d'altération d'origine biologique.
Puisard :
Puits destiné à la récupération des eaux de pluie.
P.V.C. :
Matériau de synthèse utilisé couramment pour la fabrication des menuiseries extérieures.

Actualités
Trouvez votre artisan constructeur
Carte
Suivez nous sur Facebook
Nos partenaires