?> 6 façons pour réussir à optimiser son chauffage
Les actualités

6 façons pour réussir à optimiser son chauffage

Comment réussir à conjuguer confort thermique et économie d’énergie ?

En étant entretenus régulièrement et mieux réglés, les chaudières et autres systèmes de production de chauffage peuvent être plus efficaces. Ainsi, baisser la température de l’eau de départ, éviter les sur-débits, lutter contre le tartre et la présence de boues dans les canalisations permettent, par exemple, d’optimiser sa production de chauffage.

Abaissez la température de l’eau de départ

Plus la température de l’eau de départ est haute, moins le rendement de la chaudière est bon. Par conséquent, monter le chauffage n’est pas la solution optimale.

En réduisant de seulement 1 °C cette température d’eau de départ, vous éviterez 3 % de déperdition thermique dans la tuyauterie !

Évitez les sur-débits

En fait, pour favoriser la condensation, il faut impérativement minimiser la température de retour des circuits en entrée de chaudière. Les sur-débits ont un impact sur le rendement des chaudières, notamment celles à condensation. Une température de retour anormalement élevée réduit le nombre de jours de capacité de condensation de 20 %. La température de retour doit être plus faible que la température de rosée des combustibles : 59 °C pour le gaz naturel, 54 °C pour le propane et 52 °C pour le fioul domestique.

Pour une température de retour adéquate, les circuits doivent être organisés par zones desservies et par niveaux de température selon les différents émetteurs.

Luttez contre le tartre

Il suffit de 1 mm de dépôt de tartre dans les tuyaux et les radiateurs pour provoquer jusqu’à 9 % d’augmentation de la consommation énergétique annuelle. Mieux vaut prévenir que guérir ! Utilisez des produits d’entretien spécifiques qui, déposés dans l’eau d’alimentation du système de chauffage, luttent contre l’entartrage. Inutile d’en ajouter tous les ans, ils font effet plusieurs années dans ces circuits fermés.

Il existe également des détartreurs magnétiques qui se positionnent sur les tuyaux d’arrivée d’eau. On les trouve tout simplement en grandes surfaces de bricolage à des prix variant de moins de 15 € pour les systèmes simples comme la paire d’antitartre à poser sur les tuyaux à près de 100 € pour les générateurs de champs magnétiques.

Supprimez les boues

L’embouage des canalisations peut provenir de la présence de micro-algues, de résidus de corrosion des parties ferreuses et du tartre. Cet embouage est préjudiciable au bon fonctionnement des installations de chauffage. Pour lutter contre ce fléau, il existe différentes méthodes plus ou moins simples et/ou coûteuses à mettre en œuvre : - Le rinçage périodique de votre installation.
- Le traitement de l’eau à l’aide d’inhibiteurs de boues.
- L’utilisation de procédés électrolytiques.

Rendez vos radiateurs plus performants

Placez des réflecteurs de chaleur derrière chaque radiateur. Ceux-ci, composées d’un isolant recouvert d’une feuille d’aluminium, renvoient la chaleur émise vers l’intérieur de la pièce. 5 à 10 % d’économie d’énergie assurée. Vérifiez votre thermostat d’ambiance Si vous disposez d’un thermostat d’ambiance, vérifiez qu’il fonctionne toujours correctement. S’il s’agit d’un modèle non programmable, le capteur de température doit se charger de déclencher ou non la mise en route du chauffage. S’il s’agit d’un modèle programmable, le problème de déclenchement du chauffage peut venir d’une modification des réglages.

Si votre thermostat fonctionne avec des piles, il est peut-être tout simplement temps de les changer !

Source : Ooreka

Actualités
Trouvez votre artisan constructeur
Suivez nous sur Facebook
Nos partenaires