?> Garder son logement frais en période de forte chaleur 2
Les actualités

Garder son logement frais en période de forte chaleur 2

Pour garder son logement frais en période de forte chaleur, des solutions existent. La climatisation n’est pas toujours incontournable. Si elle est nécessaire, n’achetez pas votre appareil dans l’urgence ; vous risqueriez de faire un mauvais choix.

Le point sur les différents systèmes de climatisation :

Les systèmes individuels unitaires pour climatiser une pièce
Ce sont des appareils de taille relativement réduite. Un appareil climatise une seule pièce.
On en distingue trois catégories :
- les climatiseurs mobiles monoblocs sont en général des produits peu coûteux, mais peu puissants et bruyants ;
- les climatiseurs mobiles split sont constitués de deux unités : l’une, à l’extérieur, évacue l’air chaud, l’autre, à l’intérieur, souffle l’air rafraîchi. Elles sont reliées par des tubes où circule le fluide frigorigène. Ils sont moins bruyants pour l’utilisateur que les monoblocs : la partie la plus bruyante est à l’extérieur. Cet avantage peut devenir un inconvénient pour les voisins, surtout en immeuble.
- les climatiseurs fixes split sont aussi composés de deux unités reliées par une gaine. L'unité intérieure peut être fixée au sol ou au mur, en allège, en plafonnier et une autre unité fixée à l'extérieur du logement.

Les appareils appelés « climatiseurs mobiles » ne sont pas à proprement parler des appareils de climatisation : pour laisser passer la gaine qui évacue l’air chaud (monobloc) ou les tubes de liaison (split), il faut laisser une fenêtre ou une porte entrebâillée, ce qui est incohérent avec le fonctionnement d’un climatiseur.
S’ils sont les moins coûteux et s’ils ne nécessitent pas d’installation, ce sont aussi les moins fiables, les moins performants et les plus énergivores. Souvent achetés dans l’urgence lors d’une vague de chaleur, auprès de non-professionnels de la climatisation, ils ne répondent pas de façon satisfaisante aux conditions particulières de votre logement.
Les climatiseurs fixes nécessitent une installation. Il est nécessaire de faire appel à un spécialiste : il vous conseillera pour l’emplacement, la nature, la puissance de votre matériel, en fonction de vos besoins. Attention à ce que l’on vous vend ! Certains climatiseurs individuels assurent une fonction « chauffage », soit parce qu’ils sont réversibles, soit parce qu’ils sont équipés de résistances chauffantes. Ils ne sont pas forcément adaptés aux besoins de chauffage d’hiver. Les seconds sont très énergivores.


La climatisation « Inverter » permet au climatiseur d’adapter sa vitesse en fonction de la température ambiante, ce qui évite la succession de démarrages et d’arrêt du compresseur d’un climatiseur classique. L’économie d’énergie peut atteindre 30 % (pour un climatiseur Inverter de classe A). Le confort est également plus grand, car les fluctuations autour de la température désirée sont nettement moins importantes qu’avec un appareil classique. La fluctuation autour de la température programmée peut atteindre +/- 2°C pour un climatiseur classique, elle est d’environ +/- 0,5°C pour un climatiseur Inverter, ce qui procure une sensation de confort plus grande.
Dans un climatiseur à refroidissement à air, il faut que le condenseur soit dehors, dans un jardin, sur un balcon, un toit, suspendu à un mur ou posé sur un rebord de fenêtre parce que c’est l’air extérieur qui évacue la chaleur prélevée dans le logement. Si cette disposition est impossible, on peut installer un climatiseur à refroidissement à eau perdue : l’eau de ville évacue les calories, et le condenseur peut être installé à l’intérieur. Ce système non réversible gaspille beaucoup d’eau potable.
Les climatiseurs monoblocs sont en général à air. Les splits et multi-splits sont à air ou à eau perdue.

Les systèmes « centralisés » pour climatiser plusieurs pièces
Ils climatisent plusieurs pièces, la totalité d’un logement ou un immeuble entier. Ils représentent un investissement important et nécessitent l’intervention de spécialistes compétents. Ils sont souvent réversibles.
Les principaux systèmes proposés sont :
- le multi-splits, qui peut être installé dans un logement déjà construit. Il vous permet aussi un équipement progressif, en fonction de vos disponibilités financières ;
- les pompes à chaleur réversibles, qui peuvent alimenter des ventilo-convecteurs, un plancher rafraîchissant (et chauffant) et un réseau de gaines(aussi appelé climatisation centralisée à air). Coûteux, mais performant, il assure aussi la ventilation et le renouvellement d’air du logement. Les deux derniers systèmes ne peuvent être installés qu’en cours de construction ou lors d’une rénovation lourde.

Source : ADEME

Actualités
Trouvez votre artisan constructeur
Suivez nous sur Facebook
Nos partenaires