Les actualités

Cloisonner son intérieur : 6 solutions

Vous souhaitez séparer votre salon en deux pour créer une salle à manger ? Carreaux de plâtre, plaques alvéolaires, pavés de verre ou encore cloison en bois, les solutions sont nombreuses. Maison à part vous livre quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises.

Une nouvelle pièce dans votre maison, l'idée vous fait rêver ? Avant toute chose, veillez à vous poser les bonnes questions : est-ce pour une pièce humide? Avez-vous besoin d'une isolation thermique ou acoustique ? Avez-vous besoin de faire passer des câbles dans votre cloison ? Votre sol est-il solide ?

Après avoir défini les enjeux des travaux, il ne reste plus qu'à préparer votre chantier et poser votre jolie séparation. Des traditionnelles plaques de plâtre, à la toute dernière cloison Ikebana, les solutions sont nombreuses. Mais les différentes structures sont parfois difficiles à monter et surtout plus ou moins chères.

La cloison en carreaux de plâtre pour une bonne isolation acoustique

Monter une cloison en plaques de plâtre est la solution la plus connue et la plus utilisée, en particulier sur de grandes surfaces.

Avantages : Si vous souhaitez isoler votre pièce du bruit, le plâtre assurera une bonne isolation acoustique. Le « vide d'air" situé entre les deux planches de la cloison laisse la place aux fils électriques mais aussi à l'ajout de laine de verre ou de laine de bois pour étouffer le bruit provenant de la pièce adjacente. Ce matériel offre également une bonne résistance au feu.
Très rapide à mettre en place, cette solution est également appréciée pour son très bas coût. En moyenne, il faut compter 75 à 100 euros du mètre.
Il existe également des panneaux de plâtre hydrofugés pour les salles de bains ou les pièces humides.

Inconvénients : La pose de cette cloison demande un minimum de connaissances en bricolage. Beaucoup de matériel (rail, cisaille, perceuse, split à clous, bandes à calicot, enduit) est nécessaire à la pose de cette structure, ce qui alourdit le coût de l'installation. De plus, les rails, les bases de la cloison, sont très difficiles à installer, surtout pour les néophytes. Les plaques sont très lourdes, encombrantes et difficiles à transporter. Elles mesurent environ 2,50 mètres sur 1,20 mètre. Les carreaux sont plus petits mais très fragiles. En cas de choc, ils peuvent s'effriter

La cloison en plaques alvéolaires pour les sols fragiles


La cloison alvéolaire se compose de deux plaques de plâtre collées entre-elles grâce à une structure en nid d'abeille cartonnée. Elles sont idéales pour les sols peu résistants.

Avantages : Très légère et grâce à ses dimensions standards, elle se pose partout, en particulier à l'étage, dans les greniers ou sur des planchers anciens, plus fragiles. "Elle s'installe facilement en s'emboîtant sur deux rails en bois, un fixé au plafond et l'autre au sol. Relativement bon marché, les plaques alvéolaires se vendent en moyenne 5 euros du m2, soit environ 27 euros la pièce.
Si vous souhaitez isoler votre cloison, vous pouvez aisément ajouter de la laine de bois dans les alvéoles, ainsi, l'isolation phonique sera optimale.
Il existe des cloisons en polycarbonate transparentes qui combinent les qualités du verre et les avantages de la cloison alvéolaire.

Inconvénients : La légèreté de la cloison, est certes sa principale qualité mais c'est aussi ce qui la rend fragile. Elle résiste très mal au choc et n'est pas suffisamment solide pour soutenir des meubles de cuisine. Il faudra penser à renforcer la structure pour y installer du mobilier, si vous ne voulez pas que tout s'écroule.

La cloison en bois pour une résistance au feu optimale


Les amoureux du bois pourront s'orienter vers cette cloison très naturelle et esthétique. Elle séduit beaucoup par sa résistance à supporter de lourdes charges.

Avantages : Cette cloison se différencie des autres par ses qualités d'isolation thermique et phonique. Le bois est également très résistant au feu et sa durée de vie est nettement supérieure à celle des différentes structures. Aussi, la pose est relativement rapide : il suffit d'installer l'ossature bois et ensuite de la recouvrir de lambris ou de planches de bois.
Les prix varient mais restent raisonnables selon l'essence de bois que vous choisissez pour réaliser votre installation" note le spécialiste. Un kit ossature vaut en moyenne 20 euros du m2.

Inconvénients : Même si le bois présente de nombreux avantages, fixer l'ossature de façon à ce qu'elle soit droite, demande du temps et de la patience. L'entretien est aussi particulièrement contraignant. Il faut régulièrement le traiter avec des produits fongicides et insecticides pour éviter que des petites bêtes se logent dans votre intérieur.

La cloison en pavés de verre pour un intérieur en transparence


La structure en pavés de verre est composée de gros carreaux de huit centimètres d'épaisseur, collés les uns aux autres et jointés. Cette cloison offre transparence et lumière à tous les intérieurs.

Avantages : La cloison en pavés de verre peut être utilisée dans toutes sortes de pièces si le sol supporte son poids. Mais la plupart des ménages privilégient son utilisation dans la salle de bains pour sa résistance à l'eau ou dans la cuisine afin de délimiter la salle à manger du salon. Elle est appréciée pour sa très bonne isolation thermique et phonique.

Inconvénients : Poser cette structure demande une certaine expérience en bricolage. Même si le montage est simple, il demande du temps. En effet, il faut assembler et coller morceau par morceau pour réussir à construire une vraie cloison. De plus, "les carreaux sont chers, car ils s'achètent pièce par pièce" ajoute-t-il. Comptez deux euros pièce pour un modèle standard et cinq euros environ pour un modèle de couleur.

La cloison Ikebana pour une facilité d'installation


Plus besoin de passer des heures à installer sa cloison. La plaque Ikebana, se pose dans toutes les pièces très rapidement et séduit pour son style.

Avantages : La plaque légère se fixe sur une ossature métallique, à l'aide d'un adhésif double-face. En quelques heures, la cloison est mise en place et une nouvelle pièce apparait. Avant de l'acheter vous pouvez la styliser ou la personnaliser selon vos envies. Il existe 42 coloris et 18 motifs graphiques. Pré décorée, la plaque ne coûte que 25,95 du m2. Aucun frais de peinture ne sera à rajouter après l'installation.

Inconvénients : Sa structure et l'utilisation d'un adhésif double face, ne permet pas d'installer des meubles de cuisine. Si vous voulez installer des meubles sur la cloison, mieux vaut utiliser de la vraie colle pour fixer les plaques. Lors de la pose, les plaques laissent de légers liserés, la cloison n'est donc pas uniforme.

La cloison en verre lisse pour une luminosité optimale


Les cloisons en verre sont très esthétiques et souvent utilisées pour les salles de bains.

Avantages : Très lumineuse, la plaque de verre n'obstrue pas la lumière et sépare deux pièce tout en douceur. Résistante à l'eau, la structure correspond particulièrement aux salles de bains ou aux pièces humides. En cas de bris de glace, le verre Sécurit assure une très bonne sécurité. Le double vitrage offre également une excellente qualité thermique.

Inconvénients : Les plaques de verre sont souvent très lourdes. Le temps d'installation est bien plus long et se lancer seul dans cette rénovation peut parfois être un peu dangereux. Si vous souhaitez installer cette cloison, adressez-vous à un professionn

Source : Maison à Part

Actualités
Trouvez votre artisan constructeur
Suivez nous sur Facebook
Nos partenaires